photo cd bd.jpg

Paru le 11 mars 2022

Enregistré dans la Maison de George Sand à Nohant (Centre des monuments nationaux), avec un Pleyel de 1839, ce CD est une première

Le toucher poétique d’Yves Henry, la lumière intérieure d’un son qui est celui d’une âme, la grâce. L’éternité.

(Alain Duault - Classica Mars 2022)

Une exécution de la meilleure eau, qui clôt avec limpidité un disque cohérent, habité et quasi onirique. Un disque envoûtant.

(Bertrand Ferrier Blog - Mars 2022)

Un Chopin très intériorisé, secret, peut-être sévère (Polonaise-fantaisie), voire quelque peu ascétique (Prélude op.45). Et bien différent de celui habituellement pratiqué au concert (et au disque) par les stars du clavier d'hier et d'aujourd'hui. Le piano, saisi de très près, bien centré, dans une atmosphère feutrée, est tout sauf brillant, en accord avec les couleurs sépia favorisées par Yves Henry sur son Pleyel.

(On-Mag.fr - Jean-Pierre Robert. Mars 2022)

Voilà un disque passionnant, unique et important pour tout ceux qui s’intéressent au compositeur et à la musique en général.

(Bernard Loison - VieilleCarne.com - Mars 2022)